Quand le smartphone devient aussi votre portemonnaie
8 min

Quand le smartphone devient aussi votre portemonnaie

Payer avec son smartphone est possible en Suisse aussi.

 

Le plastique, c’est fini – du moins sous forme de carte de crédit. Le smartphone a certes modifié notre comportement d’achat, mais aussi notre manière de payer. Notre smartphone nous accompagne partout et, avec lui, notre identité numérique également. Dans ce cas, pourquoi ne nous servirait-il pas à effectuer des paiements?

Pour répondre à cette tendance, de nombreuses solutions de paiement mobile avec un smartphone ont été introduites sur le marché, ou sont sur le point de l’être. Les solutions sont très diverses. On peut scanner un code QR, ou encore établir une connexion entre le smartphone et un terminal de paiement. Ces solutions ne sont pas compatibles entre elles. Concrètement, cela signifie que le client et la boutique en ligne, ou le commerce stationnaire, doivent utiliser la solution du même fournisseur de paiement.

 

Optimiser la fidélisation de la clientèle avec le paiement mobile

Les solutions de paiement mobile simplifient bien évidemment le processus de paiement des acheteurs, mais les fournisseurs, respectivement les distributeurs, profitent également de ce processus numérique. En effet, les systèmes de paiement offrent un module très pratique aux distributeurs également. Grâce à la solution mise à disposition sur le POS (Point of Sales), ils sont informés chaque jour du chiffre d’affaires généré et peuvent dès lors utiliser ces informations pour fidéliser leur clientèle. L’idée qui se cache là-derrière est d’établir un lien entre la solution de paiement mobile et le programme de fidélisation, c’est-à-dire les cartes clients et les points de fidélité, et de proposer des articles stimulant des achats supplémentaires.

 

Paymit pour le commerce

Paymit BusinessLa manière idéale pour les commerçants d’accèder l’univers du paiement mobile: Paymit Business s’installe rapidement, est utilisable de suite et ne nêcessite aucun terminal de paiement.

 

Outre cela, les systèmes livrent des informations détaillées quant à qui achète quoi, dans quelle quantité, et quand. Les clients les plus importants peuvent alors être ciblés en un seul coup d’œil, ainsi que leur comportement d’achat. Il est alors possible de planifier des promotions spéciales pendant des journées à faible chiffre d’affaires ou d’adapter le menu du jour aux besoins du client.

 

A la chasse au client

Le contexte actuel laisse penser que certaines solutions proposées aujourd’hui ne perdureront pas. Et ce d’autant plus que la situation initiale des différents distributeurs est radicalement différente. Il y a, d’une part, les fournisseurs locaux qui profitent du bonus local et de la confiance déjà acquise. Et, d’autre part, les trois géants Google, Apple et Samsung qui visent des objectifs tout aussi ambitieux. Ils misent sur leur poids sur le marché et la combinaison entre fournisseur de matériel, de logiciel et de solution de paiement. Ainsi, avec iTunes et son App store, Apple dispose déjà de près de 500 millions de données client, informations de cartes de crédit comprises. On peut raisonnablement imaginer qu’Apple Pay et Android Pay de Google parviendront à s’établir grâce à leurs énormes parts de marché – mais cela n’empêchera pas les fournisseurs locaux de se faire une place.

La liste ci-après offre un aperçu des solutions de paiement mobile actuellement disponibles, ou planifiées, sur le marché suisse.

 

Android Pay

Fournisseur: Google

Mode de fonctionnement: les achats peuvent être payés avec une carte de crédit sauvegardée dans l’application Wallet.

Champ d’application: boutiques en ligne, applications de shopping, commerces stationnaires équipés de terminaux spéciaux. De plus, Google Wallet est une application permettant aux utilisateurs de transférer de l’argent entre eux.

Conditions préalables: Smartphone Android récent

Disponibilité: USA

Situation en Suisse: système encore inconnu, mais un lancement sur le marché est fort probable

 

Apple Pay

Fournisseur: Apple

Mode de fonctionnement: les achats peuvent être payés avec une carte de crédit sauvegardée dans l’application Wallet.

Champ d’application: boutiques en ligne, applications de shopping, commerces stationnaires équipés de terminaux de paiement NFC (Near Field Communication).

Conditions préalables: iPhone, iPad ou Apple Watch

Disponibilité: Etats-Unis, Canada, Australie, Chine, Singapour, Angleterre; France et Espagne prévues en 2016

Situation en Suisse: pas disponible, lancement sur le marché prévu selon Finews.ch

 

Paymit

Fournisseur: la solution suisse est un projet commun entre Six, Swisscom et UBS, qui bénéficie aussi du soutien de la Banque Cantonale Vaudoise, la Banque Cantonale de Zurich et les banques Raiffeisen, entre autres. Paymit a été lancé en mai 2015

Mode de fonctionnement: le code QR du distributeur est scanné sur place, le montant à régler est saisi sur le smartphone, puis transmis au vendeur, et confirmé. Des terminaux de paiement spéciaux ne sont pas nécessaires. Le décompte se fait via la carte de crédit ou le compte bancaire directement.

Champ d’application: commerces stationnaires, virements entre utilisateurs. Une solution pour les boutiques en ligne est prévue pour ce trimestre.

Conditions préalables: smartphone Android ou iPhone, et un compte, respectivement une carte de crédit chez l’un des fournisseurs.

Disponibilité: Suisse

Situation en Suisse: disponible et extension prévue. Dans le courant de l’automne 2016, Paymit et Twint vont fusionner sous le nom de Twint. D’ici là, les utilisateurs comme les distributeurs peuvent continuer à utiliser les deux solutions, comme d’habitude; une solution pour une éventuelle migration à venir est prévue.

 

Samsung Pay

Fournisseur: Samsung a introduit sa solution de paiement mobile l’automne dernier aux Etats-Unis.

Mode de fonctionnement: les achats peuvent être payés avec une carte de crédit sauvegardée dans l’application. Il suffit d’avoir un smartphone compatible et Samsung Pay simule le signal magnétique d’une carte de crédit qui permet de payer les achats via des terminaux de cartes de crédit courants. Samsung Pay permet aussi d’effectuer des transactions via le réseau mobile et NFC.

Champ d’application: commerces stationnaires

Conditions préalables: Smartphone Samsung dès Galaxy S6

Disponibilité: USA

Situation en Suisse: selon «Schweiz am Sonntag», une introduction sur le marché suisse est planifiée.

 

SwissWallet

Fournisseur: la solution la plus récente a été introduite sur le marché en novembre 2015 par la coentreprise Swiss One Wallet créée par Aduno, Netcetera et Swisscard.

Mode de fonctionnement: SwissWallet inclut le MasterPass, la solution de paiement numérique de Mastercard où sont sauvegardées les informations de la carte de crédit.

Champ d’application: boutiques en ligne qui acceptent le MasterPass; une solution destinée aux commerces stationnaires et permettant un virement direct entre les utilisateurs est prévue pour le second semestre.

Conditions préalables: Smartphone ou tablette, cartes de crédit acceptées

Disponibilité: globale via MasterPass

Situation en Suisse: disponible sur les boutiques en ligne qui ont intégré le MasterPass.

 

Twint

Fournisseur: Postfinance a lancé cette solution de paiement mobile en été 2015. Elle est largement soutenue par la Poste, Migros et Coop. Près de 15 banques soutiennent Twint, dont la Banque Migros, la Banque Coop, la Banque Cantonale de Bâle et la Banque Cantonale de Saint-Gall.

Mode de fonctionnement: actuellement, Twint est une solution de prépaiement. Un avoir est chargé sur l’application, puis débité lors du paiement. Dans les commerces stationnaires, le paiement se fait via un terminal spécial, et avec un code QR dans les boutiques en ligne. Une connexion directe avec un compte bancaire est prévue pour l’été 2016.

Champ d’application: près de 100 boutiques en ligne, dont brack.ch et starticket.ch, ainsi que des commerces stationnaires tels que les filiales de la Poste et les magasins Coop. A partir de 2017, les clients pourront également régler leurs achats dans les supermarchés et marchés spécialisés Migros. Les utilisateurs peuvent également transférer de l’argent entre eux.

Conditions préalables: Smartphone Android ou iPhone

Disponibilité: Suisse

Situation en Suisse: disponible et extension prévue. Dans le courant de l’automne 2016, Paymit et Twint vont fusionner sous le nom de Twint. D’ici là, les utilisateurs comme les distributeurs peuvent continuer à utiliser les deux solutions, comme d’habitude; une solution pour une éventuelle migration à venir est prévue.

 

Autres fournisseurs

Outre cela, d’autres opérateurs globaux prévoient une entrée sur le marché du paiement mobile. Avec «Login and Pay», Amazon propose déjà un système de paiement basé sur le web pour les distributeurs en ligne. Pour le décompte, ce système accède aux informations client sauvegardées chez Amazon. Avec son application pour smartphone, PayPal permet de transférer de l’argent à d’autres utilisateurs ou d’effectuer un paiement dans une boutique en ligne. Pour ce faire, on peut non seulement intégrer le système de paiement de PayPal, mais aussi sélectionner une solution techniquement plus simple au moyen d’un code QR.

Des rumeurs courent également concernant Facebook qui tenterait une entrée sur le marché du paiement mobile. En mars dernier, le réseau social a introduit aux Etats-Unis le paiement Peer-to-Peer (transfert direct entre utilisateurs) via l’application Messenger. Rien de concret n’est cependant connu au sujet d’autres plans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Read now