Comment améliorer son quotidien de pendulaire
2 min

Comment améliorer son quotidien de pendulaire

Les pendulaires n’ont pas la vie facile. Ils passent des heures dans des bouchons, dans des trains bondés et à des arrêts de bus. Mais restons positifs: Nous vous donnons quelques astuces pour rendre vos trajets plus agréables.

Felix Raymann (texte), Tom Hübscher, Marius Flückiger (infographie), 30 avril 2018

Neuf personnes actives sur dix doivent faire la navette pour aller travailler. Ce sont ainsi en Suisse près de 3,9 millions de personnes qui se déplacent tous les jours entre leur domicile et leur poste de travail. A celles-ci s’ajoutent, selon l’Office fédéral de la statistique, 0,8 million d’écoliers et d’étudiants. La tendance est à la hausse. En 2016, 52% des pendulaires se déplaçaient en voiture, 30% avec les transports publics et 15% à pied ou à vélo. Les 2% restants utilisaient des deux-roues motorisés.

Le bon abonnement pour les trajets

Que vous souhaitiez écouter de la musique sur votre téléphone mobile, télécharger le dernier e-book ou simplement traiter vos e-mails – vous trouverez le bon abonnement chez inOne mobile de Swisscom.

A la lumière de ces chiffres, il n’est donc guère surprenant que les trains et les bus soient bondés. Alors que de nombreux voyageurs supportent ces conditions difficiles, d’autres sont particulièrement irrités par les chauffards et les éternels chantiers ou par les passagers désagréables qui téléphonent ou dévorent leur snack sans égards pour leurs voisins. Selon diverses études, faire la navette est une réelle menace pour la santé et rend malheureux. En plus du stress, les pendulaires souffrent souvent d’hypertension, de maux de dos et de tête ainsi que de troubles du sommeil.

Êtes-vous aussi pendulaire? Que vous voyagiez en voiture, en train, en bus, en tram, à pied ou à vélo, vos déplacements ne doivent pas nécessairement vous frustrer et vous rendre malheureux-euse. En changeant vos habitudes, vous pouvez aménager votre quotidien de pendulaire de manière à gagner en qualité de vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Read now