Démontage: que contient vraiment l’iPhone contrefait?
2 min

Démontage: que contient vraiment l’iPhone contrefait?

Il est bien connu qu’un iPhone contrefait ressemble beaucoup à l’original, du moins de l’extérieur. Les modèles diffèrent considérablement à l’intérieur. Notre démontage rétablit la vérité.

Le technicien Matthias Dobmann a mis en pièces l’iPhone X et l’iPhone X contrefait pour Swisscom Magazin. M. Dobmann est technicien d’assistance chez Mobiletouch AG, où il répare des téléphones portables sous licence. Il est également consultant et formateur au Swisscom Repair Center. Malgré de nombreuses années d’expérience, il n’avait jamais rencontré de clone aussi réussi dans toute sa carrière. La copie l’a surtout surpris par les détails: le logo et les mensonges audacieux sur l’emballage quant aux aspects techniques – comme la capacité de la mémoire.

L’intérieur ne correspond pas à ce qui est annoncé

Comme prévu, l’iPhone contrefait ne respecte pas ce qu’il promet à première vue: «La qualité du clone est nettement inférieure à celle de l’original», affirme Matthias Dobmann. L’écran OLED de haute qualité est ici un écran LCD et le boîtier n’est pas en verre mais en plastique. Des économies ont donc été faites sur la qualité et la valeur des matériaux. Divers composants ne sont pas étiquetés et il manque des spécifications techniques. C’est à se demander si l’on peut croire aux descriptions de la boutique en ligne ou aux spécifications sur l’emballage. Impossible donc de déterminer avec précision le nombre de mégapixels dont dispose réellement la caméra, la puissance du processeur ou le modèle Bluetooth réellement installé. La capacité mémoire est quant à elle clairement inférieure à celle indiquée. Des économies ont également été réalisées au niveau des finitions. Les connexions sont soudées, par exemple le câble coaxial, ce qui facilite la production mais complique ou empêche totalement les réparations. La contrefaçon est particulièrement grossière en termes de logiciel. L’appareil tourne sur une ancienne version Android «Lollipop» de 2014, habilement maquillée en iOS.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Discussions dans la communauté