Encore trop jeune pour ce jeu?
4 min

Encore trop jeune pour ce jeu?

Seul un tiers des jeunes Suisses respectent la limite d’âge recommandée par PEGI pour les jeux électroniques. Les parents doivent-ils s’inquiéter? Mela Kocher, Senior Researcher au département Game Design de la Haute école des arts de Zurich, a répondu à nos questions.

PEGI est le sigle de «Pan European Game Information». Il s’agit d’une initiative à l’échelle européenne pour décrire le contenu et déterminer une limite d’âge pour les jeux électroniques. Les critères de PEGI sont aussi valables en Suisse.

Ces recommandations, qui sont soutenues par les fabricants et les commerçants de jeux vidéo, visent à protéger la jeunesse. D’après l’ étude James, seul un tiers des jeunes respectent ces limites d’âge. Mela Kocher, qui enseigne le «Game Design» à la Haute école des arts de Zurich, nous aide à interpréter ces résultats et nous explique leurs implications pour les parents. La doctorante a développé entre autres le jeu urbain LucyZH, dont le but est de faire connaître la ville de Zurich aux étudiants internationaux qui y séjournent.

Madame Kocher, êtes-vous étonnée que seul un tiers des jeunes respectent les limites d’âge de PEGI?

Pas vraiment. Le simple fait de classer certains médias comme «interdits aux jeunes» éveille la curiosité. Un mécanisme similaire existait déjà par le passé.

La classification de PEGI est-elle une bonne référence?

PEGI procure une base solide pour s’orienter et pour s’informer du contenu des jeux. La limite d’âge définie et les critères d’évaluation sont très compréhensibles. Pour fixer la limite d’âge, les spécialistes de PEGI collaborent étroitement avec les développeurs de jeux. Les parents devraient cependant effectuer leurs propres recherches au moyen de revues, d’internet ainsi que par des échanges avec des spécialistes.

Les parents cèdent-ils trop facilement à la pression de leurs enfants? Ou bien le problème vient-il des commerçants?

En général, les commerçants informent volontiers du contenu des jeux, mais ils ne sont pas tenus par la loi de respecter les recommandations de PEGI. Ce sont les titulaires de l’autorité parentale qui doivent assumer cette responsabilité. Il faut par ailleurs tenir compte du fait que les limites d’âge sont perméables. Il y a par exemple des enfants de dix ans qui sont déjà assez mûrs pour jouer un jeu limité à douze ans.

En tant que parents, vous devriez vous informer en essayant vous-même de jouer ou en regardant une vidéo sur YouTube.Mela Kocher, spécialiste du Game Design

Par quel autre biais les enfants ont-ils accès à des jeux au-dessus de leur tranche d’âge?

Selon mes observations, à travers des frères et sœurs plus âgés qui vivent sous le même toit. Et par des amis qui ont la permission d’y jouer chez eux.

Y a-t-il des solutions à ce problème?

Les contrôles sont peu utiles. Il faut privilégier le dialogue. Essayez de comprendre pourquoi vos enfants sont fascinés par les jeux d’action. Il est aussi important que vous sachiez quels sont les jeux auxquels ils jouent en dehors de la maison. Expliquez-leur pourquoi il est préférable qu’ils attendent quelques années avant de jouer à certains jeux. Et surtout, prenez le temps de jouer avec vos enfants! Ainsi, vous comprendrez mieux les thèmes abordés par les jeux et la manière dont vos enfants jouent. En général, il ne s’agit pas seulement de tirer à tout va, mais aussi de faire preuve d’adresse et de tactique.

Conseils pour bien gérer les jeux

  • Montrez de l’intérêt! Les jeunes ont besoin d’être encouragés: par leur passion du jeu, ils démontrent aussi leur adresse.
  • Prenez le temps de jouer une partie avec vos enfants.
  • Avant l’achat, vérifiez la limite d’âge et parlez-en avec votre enfant. Chaque enfant a son propre rythme de développement.
  • Proposez des alternatives. Vous trouverez des conseils de jeux adaptés aux diverses tranches d’âge chez les revendeurs.
«Prenez le temps de jouer avec vos enfants!», Mela Kocher, spécialiste du Game Design.
Participez à la discussion

Lisez maintenant