Une petite fille saute de joie sur un pont
3 min

Localiser vos enfants via une Smartwatch: judicieux ou absurde?

Toujours savoir où sont ses enfants, avoir constamment un bouton d’alarme à portée de main: les nouveaux gadgets offrent aux parents de toutes nouvelles possibilités de protéger leurs enfants. Nous nous sommes entretenus avec un policier et plusieurs experts au sujet de l’utilisation des kids watchs.

Dès qu’un enfant apprend à marcher, il part à la découverte du monde. Une activité tellement passionnante qu’il suffit parfois de quelques secondes d’inattention de la part de leurs parents pour que l’enfant disparaisse. Aujourd’hui, des gadgets offrent de toutes nouvelles possibilités de protéger vos enfants. Prenons par exemple le Alcatel MT 30 Watch. À première vue, c’est une montre pour enfants haute en couleurs. Mais à l’intérieur se cache un véritable ange-gardien: en effet, l’accessoire est équipé d’un bouton d’alarme permettant aux parents de localiser leur enfant. De quoi rassurer les parents anxieux d’enfants en bas âge. Mais ces montres sont-elles vraiment judicieuses? Et si oui, jusqu’à quel âge faut-il les utiliser?

Michael In Albon, responsable de la protection de la jeunesse chez Swisscom et Peter Buchschacher, de la police cantonale de Berne, parviennent tous deux à la même conclusion: pour les enfants en bas âge, cette montre est tout à fait judicieuse, mais il convient de renoncer au dispositif au plus tard quand ils entrent au jardin d’enfants, «afin qu’ils commencent à développer à temps leur responsabilité de soi», insiste Michael In Albon. En effet, elle devient nécessaire pour bien plus que la sortie de l’école, par exemple pour l’utilisation des médias numériques, qui intervient au même âge dans la vie de l’enfant. Mais dans le monde virtuel comme dans la vie réelle, on doit pouvoir évaluer correctement les risques. Et c’est justement sur ce point que le policier, Peter Buchschacher, nous montre l’écart entre les risques réels et les dangers que l’on mentionne souvent. «Le vilain inconnu qui kidnappe des enfants à la sortie de l’école, il n’existe tout simplement pas. En revanche, différents types d’abus sont perpétrés dans l’environnement familier, autrement dit dans des endroits et par des personnes que l’on estime sûrs.»

Discutez avec des experts

Comment les parents peuvent-ils trouver le juste équilibre entre un contrôle abusif et un manque d’attention? À l’occasion d’Info-Cafés gratuits, les experts en compétence médias de Swisscom fournissent les premiers éléments de réponse et montrent aux parents comment mieux protéger leurs enfants des dangers d’Internet dès le début. Parents et grands-parents peuvent s’inscrire sur www.swisscom.ch/infocafe

Photo: Sebastian Voortman

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Discussions dans la communauté