Trois étapes pour un site Internet professionnel
11 min

Trois étapes pour un site Internet professionnel

 

Aujourd’hui, toutes les PME se doivent d’avoir leur propre site Internet. La plupart des visiteurs veulent en savoir plus sur les offres et les prix et – selon le type d’entreprise – faire leurs achats en ligne. Ils souhaitent accéder au site non seulement sur ordinateur, mais aussi sur des appareils mobiles comme les smartphones et les tablettes.

Vous découvrirez dans cet article les principes à respecter lors de la mise en ligne et de la révision de votre propre site Internet. Vous saurez également comment optimiser un site Internet existant et les démarches à entreprendre pour que les utilisateurs le trouvent plus facilement dans l’offre immense disponible sur Internet.

Les différentes étapes:

  1. Etape: Planification et mise en œuvre du site
  2. Etape: Optimisation de site
  3. Etape: Comment booster votre site Internet grâce au marketing en ligne

 

1ère étape: planification et mise en œuvre du site

Avant même de vous asseoir à l’ordinateur pour commencer à mettre en œuvre vos idées, prenez une feuille de papier. Accordez-vous une petite séance de brainstorming et écrivez tout ce qui vous passe par la tête concernant votre futur site Internet. Ce document vous servira de base pour les discussions ultérieures et pour le concept, la structure, le contenu et l’habillage de votre site. La checklist suivante pourra vous servir de cadre.

 

1.     Préparation des contenus

Votre site Internet doit présenter des contenus: textes, photos, illustrations, vidéos. Si plusieurs personnes collaborent à la réalisation de votre site Internet, vous pouvez immédiatement définir les responsabilités en fonction des contenus existants. Il s’agit maintenant de réaliser les tâches suivantes:

  • Disposez-vous du logo de l’entreprise dans un format directement utilisable sur le web, au format PNG avec un fond transparent, par exemple?
  • Avez-vous une photo de couverture percutante? Celle-ci peut représenter, par exemple, votre magasin, un employé en service ou une scène de travail typique. Si vous disposez de plusieurs photos utiles montrant les activités de votre PME, vous pouvez éventuellement les utiliser pour créer une galerie d’images en guise de couverture.
  • Les textes de la page d’accueil, pour les descriptions de produits etc. existent-ils déjà, par exemple dans une brochure?
  • Ces textes sont-ils toujours d’actualité ou nécessitent-ils une révision?
  • Derrière chaque PME, il y a des êtres humains. Sur une page à part, présentez votre équipe avec ses coordonnées telles que l’adresse e-mail et le numéro de téléphone.
  • Les vidéos constituent une véritable accroche et ne manqueront pas de capter l’attention de vos visiteurs. Possédez-vous déjà un film, ou faut-il le réaliser? Tout cela en vaut-il la peine?
  • Y a-t-il régulièrement des nouveautés en quantité suffisante pour justifier la création d’une section News?
  • Les pages pertinentes contiennent-elles un «Call to action», à savoir une invitation aux visiteurs à être actifs («Commandez maintenant!», «Contactez-nous!»)?

 

2.     Définition de la structure

La structure décrit l’organisation de base, à savoir chacune des pages et les contenus associés. Posez-vous les questions suivantes afin d’élaborer une structure appropriée:

Votre propre site Internet en un clin d’œil grâce à notre HomepageTool

Avec le HomepageTool de Swisscom, vous créez un site Internet ou une boutique en ligne qui a de l’allure – et ce également sur smartphone! Testez-le gratuitement dès maintenant

  • Quelles informations vos visiteurs devront-ils y trouver? Prévoyez par exemple des pages dédiées à vos offres, aux informations sur vos produits et vos prestations, vos références, vos nouveautés, vos catalogues, ou encore vos formulaires de commande, etc.
  • Mettez-vous à la place d’un visiteur: Qu’attend-il et que cherche-t-il? Durant sa navigation, où le trouvera-t-il?
  • Les informations importantes telles que les données de contact, l’adresse, les horaires d’ouverture, etc. doivent figurer sur la page d’accueil! Si nécessaire, vous pouvez répéter ces informations en les insérant dans le pied de chaque page.
  • Prévoyez des mentions légales.
  • Si vos contenus sont déjà définis, créez un plan du site, c’est-à-dire une représentation hiérarchique ou un organigramme de votre site.

 

3.     Réalisation

Une fois la structure et les contenus définis, il est temps de passer à la mise en œuvre. Celle-ci comprend à la fois la conception graphique et la réalisation technique.

  • Assurerez-vous la conception graphique seul ou avec un concepteur de sites Internet?
  • Etes-vous sûr que votre site Internet s’affichera correctement sur les appareils mobiles (tablettes, smartphones), par exemple, grâce au responsive Design qui optimise automatiquement la mise en page pour la taille de l’écran?
  • Comment se passe la mise en œuvre technique? Si vous cherchez un «kit web» approprié tel que le HomepageTool de Swisscom ou un CMS (Content Management System), vous trouverez plus d’informations dans cet article. 
  • Au sein de votre PME, qui est chargé du suivi des contenu (mise à jour des textes et images, corrections des fautes de frappe et des liens erronés, etc.)? Nous vous recommandons pour cela une boîte à outils Internet simple d’utilisation afin de réduire les coûts au maximum.
  • Votre PME a-t-elle sa propre police de caractères, et comment peut-elle être utilisée pour le site?

 

2e étape: optimisation de site

Un site Internet n’est pas statique, mais requiert de constants ajustements pour répondre aux demandes d’informations à jour de vos visiteurs. Il existe deux outils qui vous permettent de savoir quels sont les domaines favoris de vos visiteurs et comment ils se déplacent sur le site. Le premier vous permettra d’analyser les visites, et le second vous donnera les moyens de réaliser des tests de fonctionnalité – qui sont simples à faire, même sans grandes connaissances techniques.

 

1. Analyse

Les visiteurs de votre site Internet laissent des traces. Chaque page consultée est enregistrée dans un fichier journal. Ces informations aident à comprendre le comportement des visiteurs: Combien de visiteurs? Quelles sont les pages les plus populaires? A quel endroit vos visiteurs ont-ils quitté le site?

Pour ces réaliser ces statistiques, vous avez besoin d’un outil d’analyse. Ici, vous avez plusieurs possibilités:

  • Google Analytics: Cet outil gratuit est très facile à intégrer dans votre site Internet. Sachez toutefois que les données des visiteurs – anonymisées – sont stockées sur les serveurs de Google aux Etats-Unis. Si vous travaillez dans un domaine particulièrement sensible, nous vous invitons à examiner si cette option est compatible avec la protection de vos données.
  • Outils locaux: Parfois, l’hébergeur offre un outil d’analyse. Celui-ci opère alors dans le centre de données du fournisseur, ce qui ne pose aucun problème technique aux hébergeurs suisses en termes de confidentialité. Certains CMS et kits Internet intègrent directement les outils d’analyse. Si vous avez des connaissances techniques suffisantes, vous pouvez également installer un outil gratuit tel que Piwik.

 

2. Fonctionnalité

Optimisation incluse avec HomepageTool

Le HomepageTool de Swisscom comprend non seulement des outils d’analyse, mais aussi de nombreux modèles déjà optimisés pour les moteurs de recherche. Vous pouvez ainsi vous concentrer pleinement sur le contenu. Testez-le gratuitement dès maintenant

Combien de fois vous êtes-vous déjà énervé sur un dispositif ou un logiciel dont le fonctionnement n’était pas suffisamment explicite ou intuitif? Assurez-vous que cela n’arrive pas aux visiteurs de votre site! Cette fonctionnalité, ou Usability dans le jargon, a un impact significatif sur «l’aisance» et sur l’intérêt qu’éprouvent les internautes en visitant votre site. L’un des aspects de la fonctionnalité est la logique (vais-je trouver une information là où je l’imagine?). Un autre aspect est sa conception graphique.

Cette notion de fonctionnalité a vu surgir toute une industrie qui tente de comprendre, grâce à moult tests, comment se porte un site Internet et quel serait son potentiel d’amélioration. Vous n’avez toutefois pas besoin de fournir un gros effort (financier) pour récolter les premiers indices sur votre propre site. Les méthodes suivantes peuvent vous aider:

  • Demandez à vos clients ce qu’ils aiment et ce qu’ils n’aiment pas sur votre site. Cela peut se faire en personne ou par le biais d’un questionnaire.
  • Faites des tests A/B avec vos clients: présentez-leur deux options de conception et demandez-leur ce qu’ils préfèrent.
  • Effectuez un test automatisé, par exemple, sur le site anglais Usertesting.com. Vous trouverez un bon aperçu des différentes méthodes de test sur le site allemand «Onlinemarketing-Praxis».
  • «Five Second Test», de UsabilityHub, est tout aussi intéressant. Celui-ci interroge les gens sur ce qui leur reste en mémoire après cinq secondes et aide à établir les priorités et surtout à les mettre en œuvre.
     

3. Optimisation pour les moteurs de recherche (SEO)

Vous devez construire votre site Internet de telle sorte qu’il soit facile à trouver sur Google. Si vous gérez une boutique de peinture à Zurich, votre site devrait apparaître en tête des résultats de recherche pour «peintre Zurich» ou «peindre appartement pas cher». Cette optimisation pour les moteurs de recherche ou SEO en abrégé (Search Engine Optimization) est comme le Saint Graal de l’optimisation pour un site Internet. Le SEO a l’avantage de vous éviter d’investir de l’argent dans la publicité. Néanmoins, même chez Google et co. vous n’atteindrez pas le meilleur référencement gratuitement: il faut du temps et de l’expérience pour optimiser un site Internet dès sa création. Dans cet article, vous apprendrez les cinq règles de base.

 

3e étape: Comment booster votre site Internet grâce au marketing en ligne 

Avec le SEO vous avez franchi une étape importante pour garantir que votre site soit facile à trouver sur Google. Cependant, il est évident que par ce biais, vous ne touchez que les clients potentiels déjà en quête de ce que vous proposez. Si vous souhaitez faire connaître vos services, vous devez les commercialiser activement et sur des canaux différents. Les réseaux sociaux jouent ici un rôle crucial: Près de la moitié de la population suisse utilise Facebook, et pour les contacts professionnels, Xing et LinkedIn vous seront d’une grande aide. La liste suivante énumère les mesures que vous devriez envisager – par ordre de priorité:

 

Inscription gratuite de l’entreprise auprès de Google

Vous serez ainsi répertorié dans tous les services Google, notamment sur Google Maps. Vous ciblerez ainsi des clients potentiels qui cherchent à proximité de votre emplacement.

 

Page Facebook

Le HomepageTool est «social»

Le HomepageTool de Swisscom comprend aussi les réseaux sociaux. Il est facile de connecter les cartes de Google Maps et de partager les messages via Facebook et Twitter. Testez-le gratuitement dès maintenant

Avec un site commercial, vous pouvez vous adresser aux utilisateurs de ce réseau social, créer une «communauté de fans» et transmettre des informations. Une page Facebook bien gérée requiert des contenus. Par exemple en tant que peintre, sur votre page Facebook, vous pouvez donner des astuces pour faire sa peinture tout seul, sur la manière de choisir les bonnes couleurs, etc. Pour ce faire, cependant, vous devez être en mesure d’investir le temps et l’expertise nécessaires. Sinon, il vaut mieux vous limiter à une simple page comportant vos informations de contact. Une page Facebook est également une condition préalable pour lancer de la publicité sur Facebook.

 

Publicité Facebook

Les annonces sur Facebook vous permettent de toucher avec précision la clientèle souhaitée grâce au grand nombre d’utilisateurs et à une diffusion ciblée. Vous pouvez, par exemple, afficher vos annonces uniquement auprès des utilisateurs vivant dans votre région et âgés de plus de 30 ans.

 

Publicité sur les moteurs de recherche (SEA, Search Engine Advertising)

Google AdWords vous permet d’afficher des bannières publicitaires dans les résultats de recherche. La publicité s’affiche uniquement lors de la recherche basée sur les mots clés que vous avez définis pour votre «annonce». Pour un rapport optimal entre investissement et rendement financiers, vous devriez envisager de travailler avec une agence de marketing en ligne.

 

Inscriptions des entreprises sur Xing et Linkedin

En tant que particulier, vous devriez de toute façon être présent sur ces réseaux professionnels afin d’étendre votre réseau et établir des contacts potentiellement utiles. Si vous publiez régulièrement de nouvelles informations, vous pouvez également mettre en place une présence commerciale sur ces deux plates-formes.

 

 

L’alpha et l’oméga d’un site Internet réussi est une approche ciblée. Si, à chaque étape, vous avez une vision claire de votre objectif, cela justifiera vraiment les dépenses que vous pourrez faire pour votre site web.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lisez maintenant