Voici comment écrire une lettre de refus
5 min

Voici comment écrire une lettre de refus

«Nous avons le regret de vous informer que…»: nous connaissons la suite. Il arrive souvent qu’une personne posant sa candidature à un poste reçoive son dossier en retour accompagné d’un courrier standard: on y trouve une explication creuse au «njet»… et la lettre se termine par une phrase du type «Nous vous souhaitons le meilleur pour l’avenir.»

Mais pourquoi la réponse est-elle négative? Quelles sont les raisons concrètes de l’échec? Difficile à savoir. Notamment parce qu’une réponse honnête serait souvent délicate d’un point de vue juridique. Et c’est là que le bât blesse: il existe des milliers d’astuces sur la bonne manière de postuler, mais peu de règles sur ce que les candidats sont en droit d’attendre des employeurs.

Or, en Allemagne, les spécialistes du recrutement veulent changer les choses. Un recruteur, une plate-forme de recrutement, un magazine spécialisé et l’école supérieure Fresenius ont lancé à cet égard le prix pour «les meilleures lettres de refus aux candidats».

Celui qui dit clairement non obtient des bons points.

L’idée est la suivante: les lettres de refus d’aujourd’hui sont des opportunités ratées. En effet, elles font partie du marketing du personnel. Une entreprise qui agit correctement gagne la sympathie de clients potentiels, on aura tendance à la recommander, et elle finira par attirer les meilleurs candidats.

Il y a donc encore beaucoup à faire. Mais qu’est-ce qu’une bonne lettre de refus? Un jury composé de six spécialistes des ressources humaines vient de distinguer huit entreprises en publiant leur courrier exemplaire.

Voici quelques extraits du camp des «non»:

  • «Nous sommes au regret de vous informer que cela n’a pas fonctionné cette fois-ci. Néanmoins, nous tenons à vous remercier pour les entretiens que vous avez passés chez nous. (…) En posant votre candidature, vous avez à la fois nourri des attentes et des espoirs. Il nous est donc d’autant plus difficile d’être contraints de les décevoir.» (BUW Holding, lauréat dans la catégorie «Général»)
  • «Nous espérons que vous garderez un souvenir positif de notre groupe malgré cette réponse négative. Pour notre part, nous n’excluons pas une collaboration ultérieure. Vous trouverez régulièrement de nouvelles offres d’emploi intéressantes sur notre portail, à l’adresse www.buw.de/karriere.» (BUW Holding)

«Oui, vous avez bien lu: à l’heure actuelle»

  • «Si vous souhaitez un retour détaillé, vous pouvez bien sûr prendre contact avec nous. Nous restons à votre entière disposition pour un entretien.» (BUW Holding)
  • «Dans la masse des candidatures, la vôtre sort du lot – même pour une entreprise comme la nôtre. Nous vous en remercions.» (Services ambulatoires, E.V., Berlin, «Général»)
  • «A l’heure actuelle, aucun poste n’est disponible dans le domaine dans lequel vous postulez. Vous avez bien lu: à l’heure actuelle. En d’autres termes, la situation va certainement évoluer. Notre entreprise poursuit sa croissance.» (Services ambulatoires E.V.)
  • «Après examen minutieux de votre dossier, nous constatons que d’autres candidats ont une légère avance sur vous. C’est pour cela que nous ne pouvons malheureusement pas retenir votre candidature.» (Mahle International, Stuttgart, catégorie «Formation»)
  • «Nous sommes toujours heureux d’offrir à des stagiaires la possibilité d’acquérir une expérience professionnelle au sein de notre entreprise. Nous accordons la priorité à un encadrement rigoureux dans lequel nous investissons volontiers du temps et des efforts. De ce fait, le nombre de places de stages est hélas limité. Bien que votre candidature ait retenu toute notre attention, nous avons le regret de vous informer que nous n’avons actuellement aucune place de stage à pourvoir.» (Lindt & Sprüngli, lauréat dans la catégorie «Stage/Traineeship»)

«Gardez un œil sur ce qui se passe chez nous»

  • «Afin d’enregistrer votre candidature, nous avons saisi vos données dans notre système informatique. Si vous n’êtes pas d’accord, veuillez nous en faire part.» (Lindt & Sprüngli)
  • «A l’issue de plusieurs entretiens avec différents candidats, nous avons pris une décision qui n’a pas été simple. Nous avons le regret de vous informer que nous avons retenu une autre candidature. Afin de vous tenir au courant des offres d’emploi à venir, nous vous invitons à consulter régulièrement notre site.» (Wieland-Werke, Ulm)
  • «Si vous avez d’autres questions concernant votre candidature, je reste à votre entière disposition par e-mail.» (MSL Germany, Berlin)

«Nombreuses sont celles qui conviennent, mais à quoi bon!»

Quelles leçons peut-on en tirer? Les entreprises judicieuses indiquent que les candidats devraient de nouveau prendre contact avec elles. Elles rappellent l’existence de leur propre plate-forme de recrutement. Elles ajoutent au passage leur propre publicité subtile («Notre entreprise poursuit sa croissance»). Elles signalent la prise de conscience de la problématique liée à la protection des données. Elles communiquent par le biais d’une personne qui est disponible pour la suite.

Parfois, elles franchissent un pas supplémentaire en livrant quelques conseils au candidat. C’est le cas d’une entreprise de relations publiques qui a accompagné sa réponse négative de conseils bien avisés:

  • «Un grand merci pour votre candidature spontanée. (…) Cette fois-ci, la concurrence étant très forte, je pense que vos chances sont très faibles. Ne vous méprenez pas, mais j’ai pris la liberté d’‹adapter› votre curriculum vitæ pour des raisons de compréhension et de visibilité. Peut-être pourrez-vous vous en inspirer lors d’une prochaine tentative.» (MSL Group, 2e place dans la catégorie «Stage / Traineeship»)
  • «Des formulations austères montrent aussi qu’avant de postuler, le candidat ne s’est pas encore suffisamment intéressé à l’entreprise. Veuillez également examiner votre curriculum vitæ. L’entreprise où vous postulez vous captive-t-elle vraiment? Nombreuses sont celles qui conviennent, mais à quoi bon si vous ne vous enflammez pas pour le travail avec les clients et la vision d’une entreprise ou d’une agence.»

Voir également: «Libre et indépendant – mais pas isolé: 8 règles pour travailler à la maison»


 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Une réflexion au sujet de « Voici comment écrire une lettre de refus »

  1. Excellente approche ! Comme consultant en entreprises, je constate depuis plus de 10 ans les améliorations possibles que pourraient apporter les recruteurs, acteur pour le moins du marchée de l’emploi. Quelques exemples : la qualité des annonces, la qualité réaliste de profils requis, la pertinence des entretiens, etc. Bonne nouvelle : il y a encore des potentiels de progrès chez les recruteur aussi !

Lisez maintenant