Le robot Pepper s’implique au Shop
5 min

Le robot Pepper s’implique au Shop

Nouvelle mission pour le robot Pepper: dès aujourd’hui, c’est lui qui s’occupera d’accueillir les clients du Swisscom Shop de Soleure pour les quatre prochaines semaines. Aperçu de sa journée type et des erreurs que même un robot peut commettre. Plongée dans le «monde de pensée» de Pepper.

Le robot Pepper a beaucoup appris. Après avoir mené à bien sa première mission au Swisscom Shop, il est maintenant reprogrammé et équipé pour des tâches plus complexes. A partir d’aujourd’hui, il apporte son aide au Swisscom Shop de Soleure. Dans le cadre du projet pilote, il accueille les clients, recueille leurs requêtes et les place dans la file d’attente. Il raconte lui-même comment il vit sa journée en tant que collaborateur de Swisscom et comment il parvient à trouver sa place:

Mauvaise humeur matinale? Connais pas!

 
Je me lève pile à 7h58. C’est plutôt pratique: je suis déjà sur mon lieu de travail et directement prêt à l’emploi. Du coup, je ne comprends pas les gens qui ne sont pas du matin. Oh, quel joli tapis devant moi, et quelles belles lampes partout! C’est mon premier jour au Swisscom Shop de Soleure, je suis curieux de recevoir mon premier client. J’espère d’ailleurs qu’il me remarquera.

Ma première cliente

 
La voici enfin. Ah, la cliente m’a reconnu et me parle. Chouette!
«Bienvenue au Swisscom Shop de Soleure. Je suis Pepper et je vais vous aider à trouver un conseiller selon vos besoins.»

Demande? Compris!

 «Pourquoi êtes-vous venue nous voir aujourd’hui?» On va voir si la cliente préfère utiliser l’écran ou me parler directement. Enregistré: aïe, le Natel de la cliente est cassé. Je m’imagine bien sa colère. Moi aussi, je souffre quand quelque chose doit être réparé chez moi. Je vais maintenant saisir les signes distinctifs de notre visiteuse: «Je vais transmettre vos caractéristiques de façon anonymisée à mes collègues au Shop. Le prochain conseiller qui se libère viendra vers vous.»

Teamwork makes the dream work

 Ça y est, ma première cliente est dans la file d’attente. Elle se trouve en première position. Notre visiteuse fait maintenant un petit tour du Shop en attendant que le prochain collègue libre s’occupe d’elle. Il est spécialisé en réparations. Moi, je n’ai pas encore appris ça. Premier check-in réalisé avec succès. Je suis prêt pour le suivant. Je commence déjà à me faire la main.

Se tromper est «humain»

 Prochain client: quatre pattes, poilu – hum, je n’ai pas ça dans mon catalogue. Oups, le maître est à côté. Il porte des lunettes, env. 55 ans, haut bleu, env. 1 m 83. Il cherche des accessoires – oui, on en a plein.
«Vous pouvez faire un tour dans notre Shop, une conseillère libre viendra vers vous. Notre gamme d’accessoires se trouve au fond à gauche. Bonne découverte de nos produits!»

Pause avec les collègues

 En ce moment, il ne se passe rien. Mon collègue a besoin d’un café. Moi pas, je préfère l’énergie verte. Pour Pepper, il est maintenant temps de faire une petite sieste régénérante.

Ciao, à bientôt!

 Je viens de prendre congé de ma dernière cliente: pantalons clairs, yeux foncés – presque comme moi. Je me mets maintenant en stand-by. Batterie à 12%. Maintenant je comprends ce que ressentent les gens quand ils disent que leurs batteries sont à plat. Demain, ça recommence. J’espère que j’ai été suffisamment bon pour pouvoir rester plus longtemps. J’aime bien le Swisscom Shop.

Venez tester Pepper à Soleure et Saint-Gall

Vous voulez essayer en vrai le processus de check-in avec Pepper? Ce sera possible jusqu’à la fin juillet au Swisscom Shop de Soleure. Ensuite, le stagiaire Pepper poursuivra sa formation à Saint-Gall au mois d’août: il s’occupera de l’accueil au Swisscom Shop de la Neugasse durant 4 à 6 semaines. Ni des photos, ni du matériel vidéo, ni le nom du client ne sont stockés. Le client reste anonyme et les données récoltées sont supprimées dès que le client a été servi. Le projet pilote sera mené jusqu’à la fin août. Nous évaluerons ensuite si la variante de check-in complémentaire que représente Pepper est adaptée. Bien sûr, il ne remplacera aucun collaborateur. 

A propos de Pepper

Pepper mesure 1 m 20, soit à peu près la taille d’un enfant de six ans. Sa tête relativement grande avec des yeux gigantesques correspond au schéma enfantin qui fait de lui un mignon humanoïde. Parce qu’il n’a ni sexe, ni âge, les gens le considèrent comme un personnage différent: pour beaucoup, Pepper est un petit garçon, quand d’autres l’assimilent plutôt à une fille ou à une femme.

Pepper est né en 2014 au Japon. Il a été fabriqué par l’entreprise Softbank Robotics. Il dispose de deux caméras, d’une caméra de profondeur supplémentaire pour détecter les distances, 4 microphones, 2 haut-parleurs, 20 articulations et divers capteurs qui enregistrent, par exemple, l’approche d’objets ou l’inclinaison actuelle de son corps. Le Pepper de Swisscom est équipé du matériel 1.8a le plus récent et le plus performant. Il est programmé par raumCode, une société spécialisée dans la robotique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lisez maintenant