Six innovations iPhone (plus ou moins) réjouissantes
7 min

Six innovations iPhone (plus ou moins) réjouissantes

Avec l’iPhone, Apple a contribué à la popularité des smartphones. «L’ordinateur de poche» est aujourd’hui devenu un compagnon indispensable. Voici six innovations de l’histoire de l’iPhone qui nous ont tour à tour emballés ou énervés.

Apple n’a pas inventé le smartphone. Mais le fabricant de Cupertino en Californie a joué un rôle décisif dans le fait que nous soyons aujourd’hui tous équipés d’un ordinateur de poche, qu’il s’agisse d’un iPhone ou d’un appareil concurrent. Retour sur les principales innovations de l’histoire de l’iPhone, y compris celles qui ne nous ont pas forcément réjouis.

2008: applications, applications, applications et encore des applications

C’est peut-être une bonne chose qu’Apple n’ait pas proposé le premier iPhone dans nos contrées en 2007. Car il manquait une chose essentielle à ce smartphone et Steve Jobs ne l’a présentée qu’en juillet 2008: l’App Store et ainsi la possibilité d’installer des applications supplémentaires. Un smartphone sans applications, c’est comme être toujours hors ligne.

Un morceau d’histoire: l’App Store version 2008.

Mais ces temps sont révolus depuis longtemps (hors ligne et pas d’applications). En 2008, l’App Store était lancé avec environ 500 applications. L’offre a explosé au fil des ans et un tout nouveau secteur d’activité est apparu: le développement d’applications. Environ 2 millions d’applications sont aujourd’hui disponibles pour l’iPhone et environ 2,5 millions pour les appareils Android. Selon une analyse d’App Annie, quelque 200 milliards d’applications ont été téléchargées dans le monde l’an dernier. Un secteur qui pèse des milliards. 100 milliards de dollars américains pour être précis. Et les utilisateurs achètent quoi? Des jeux les 3/4 du temps.

2010: caméra, camarade et argument de vente

C’est inimaginable aujourd’hui, mais les iPhones antérieurs au modèle 4 n’avaient pas de caméra frontale. Pour partager un selfie sur les réseaux sociaux, il fallait se prendre en photo devant un miroir.

Ces problèmes font partie de l’histoire depuis près d’une décennie. Mais on voit toujours des selfies devant le miroir sur Instagram et autres. Simplement parce que la caméra arrière est meilleure. Une résolution plus élevée et toutes sortes de gadgets techniques fournissent des photos de meilleure qualité, mais pas forcément naturelles.

La double caméra de l’iPhone 7 Plus.
La double caméra de l’iPhone 7 Plus.

Et si une seule caméra ne suffit pas, il suffit d’en installer plus. Avec l’iPhone 7 Plus, Apple a proposé pour la première fois deux caméras. Cela permettait tout de même de prendre des clichés avec un (modeste) zoom optique 2x. Et un mode portrait qui floute l’arrière-plan (effet bokeh).

La performance de la caméra semble être (ou est effectivement) le principal argument de vente d’un smartphone actuellement. Dès que l’un des principaux fabricants présente un nouveau modèle haut de gamme, les tests comparatifs de qualité photo fleurissent sur la toile. Deux caméras, trois caméras, quatre caméras : combien peut-il y en avoir? Et qu’en est-il vraiment des connaissances en photographie derrière l’objectif?

2013: code, empreinte digitale puis reconnaissance faciale

Si nous utilisons plus souvent nos smartphones aujourd’hui, c’est probablement aussi parce qu’ils sont beaucoup plus faciles à déverrouiller qu’auparavant. Un graphique de l’utilisation des smartphones montrerait certainement une forte augmentation à l’automne 2013. C’est là qu’Apple a présenté son premier modèle avec scanner d’empreinte digitale: l’iPhone 5S. Quel soulagement de ne plus avoir à taper constamment le code de déverrouillage! Le fait que le Chaos Computer Club (CCC) allemand ait rapidement piraté TouchID n’a pas nui à la popularité de ces méthodes de reconnaissance biométriques.

Les choses se sont compliquées en 2017 lorsqu’avec l’iPhone X, Apple a abandonné le bouton Home (et donc aussi le lecteur d’empreintes digitales) au profit d’un grand écran. Mais pourquoi Apple renoncerait-elle à la reconnaissance biométrique que Google, Facebook, Microsoft et d’autres utilisent largement? TouchID a laissé place à FaceID. De l’empreinte digitale à la reconnaissance faciale. Ce verrou a aussi très vite été piraté, mais avec beaucoup plus d’efforts sous la forme d’un masque facial de la victime.

Mais mieux vaut un smartphone dont le verrouillage peut être contourné avec un certain effort qu’un appareil non protégé. Tous les fabricants de smartphones sont de cet avis. Quand avez-vous tenu pour la dernière fois un appareil relativement bien équipé, de n’importe quelle marque, qui n’avait pas de reconnaissance d’empreintes digitales et/ou faciale?

2014: grand, plus grand, TOUJOURS PLUS GRAND!

L’écran de l’iPhone XS Max est presque deux fois plus grand que celui des premières générations d’iPhone. Les modèles jusqu’à 4S inclus devaient se contenter d’une diagonale de 3,5 pouces (8,9 centimètres) relativement petite en comparaison.

iPhone XS: écran 6,5 pouces
Avec son écran de 6,5 pouces, l’iPhone XS peut faire office de cinéma nomade.

Le plus grand bond de l’iPhone a été fait en septembre 2014. Non seulement l’écran de l’iPhone 6 alors présenté passait à 4,7 pouces. Mais avec la version Plus, Apple a présenté un smartphone avec une diagonale spectaculaire de 5,5 pouces (14 centimètres). Le cinéma nomade était né. L’écran était enfin assez grand non seulement pour jouer à «Candy Crush», mais aussi pour visionner le film «Crush».
Mais plus grand n’est pas forcément mieux. Avec ses dimensions, l’iPhone 6 Plus frise les limites d’aisance de manipulation et de taille des poches du pantalon. Où peut-on ranger l’imposant appareil quand on est en déplacement, surtout avec des vêtements légers? À titre de consolation: ceux qui avaient trouvé la solution pourraient également l’utiliser pour les modèles futurs. Parce que les années suivantes, seules les diagonales de l’écran ont augmenté, mais pas les dimensions de l’appareil. Même un iPhone XS Max et son grand écran de 6,5 pouces (16,5 centimètres) n’est pas plus grand qu’un modèle Plus. Et, malheureusement pour certains, avec un «Notch». Mais nous en reparlerons.

2016: iPhone sans prise casque

Apple a toujours été un pionnier dans l’art d’épurer. Un lecteur optique dans l’ordinateur? Inutile. Plusieurs ports sur l’ordinateur portable? Pourquoi faire quand on a l’USB-C? En 2016, cette tendance a impacté l’iPhone. Quand Apple a présenté l’iPhone 7 en septembre, une nouveauté a fait couler beaucoup d’encre dans les articles spécialisés. Le fabricant a effectivement décidé de retirer la prise casque! Elle a été remplacée par un adaptateur qui permettait de brancher un casque analogique via la prise Lightning. Charger ou écouter de la musique? Les acheteurs d’iPhone doivent faire un choix.

iPhone 7 sans prise casque
Jeu des différences: iPhone 6S Plus (dessous) avec prise casque et iPhone 7 sans prise casque. Mais avec un adaptateur.

Et aujourd’hui? De nombreux autres fabricants ont suivi cette tendance. Et les kits Bluetooth font oublier l’absence de prise; c’est l’avènement des AirPods et autres casques sans fil. Pour écouter de la musique aujourd’hui, il faut donc que l’iPhone et les écouteurs soient chargés. Et le problème refait surface de temps en temps. Par exemple quand on veut connecter l’iPhone sur la vieille chaîne stéréo du salon ou sur un vieil autoradio.

2017: le «Notch», une encoche controversée

Un écran presque sans bordure permet d’avoir des appareils plus petits. L’iPhone X(S) reste alors aussi «compact» que les modèles Plus précédents. Mais où placer la caméra à selfie? Apple a donc équipé l’iPhone X d’une encoche sur le bord supérieur de l’écran, nommée «Notch» en anglais.

Dans la nuit de novembre 2017 qui a suivi la présentation, le «Notch» est devenu la caractéristique la plus discutée de l’iPhone depuis l’introduction du connecteur Lightning. Il y avait et il demeure deux camps: ceux qui aiment et les autres (comme moi) qui ne s’y font pas.

iPhone X avec «Notch»
Une encoche controversée: le «Notch» de l’iPhone X.

Mais le «Notch» a montré autre chose: à savoir qu’Apple est de toute évidence un modèle de design pour de nombreux fabricants de smartphones. Peu après la présentation de l’iPhone X, de nombreux appareils Android sont apparus sur le marché avec une apparence étonnamment similaire au smartphone d’Apple, y compris le «Notch», mais pas au même prix bien sûr. Et ce afin d’attirer des acheteurs potentiels.

 

 

Photos de l’article: Apple, Swisscom

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Une réflexion au sujet de « Six innovations iPhone (plus ou moins) réjouissantes »

  1. je me suis rendu compte que la technique et l’utilisation d’un iphone reste un atout et le plus simple du monde … pas de confusion, parfait.
    Je vois mes amis qui sont sur Android (prix moins cher d’un smartphone) comme il galère de trouver une application ou effectuer un réglage, et, il me le passe en disant: aide-moi !! Safari me donne le chemin a suivre…et leur visage s’illumine .. ouff! Si seulement l’iphone serait moins cher, comme retraité-e-s, ils galèrnt déjà sur le prix des abos … sans réduction offerte aux jeunes de moins de 26 ou 30 ans

Lisez maintenant