Surconsommation de médias chez les enfants: le guide pour les parents
4 min

Surconsommation de médias chez les enfants: le guide pour les parents

Votre enfant passe beaucoup trop de temps sur l’ordinateur ou joue aux jeux vidéo jusque tard dans la nuit? Découvrez ici si votre enfant s’expose à un risque de dépendance et ce que vous pouvez faire.

Simon H. a 13 ans et joue à Fortnite plusieurs heures par semaine. Après une séance de jeu, il est généralement excité et nerveux. Dans de telles situations, sa mère s’inquiète pour lui et se demande si son comportement est normal et ce qu’elle pourrait faire. D’autres parents aimeraient eux savoir à qui leur fille écrit constamment. Ou encore quels sites Internet leurs enfants consultent. Comme beaucoup de parents, la mère de Simon est inquiète et dépassée.

Temps d’écran recommandé pour les enfants
Quand le temps est dépassé
Savoir ce que fait l’enfant sur Internet
Renforcer la relation
Problème de photos de nu ou de sexe
Liste de conseils

Les questions suivantes peuvent aider les parents à clarifier la situation:

Combien d’heures l’enfant joue-t-il ou passe-t-il devant un écran?

Établissez des règles pour la consommation de médias. Les recommandations sont valables pour tous les médias suivants: TV, Internet, chat, smartphone, tablette, SMS et consoles de jeux mobiles:

–  6 à 9 ans: max. 5 heures par semaine

–  9 à 12 ans: max. 7 heures par semaine

Plus les parents fixent des conditions tôt et exigent leur respect avec constance, plus les choses seront faciles à l’adolescence.

En tant que parents, il faut mettre des veto clairs en matière de consommation de médias et les faire respecter (limitation d’âge des jeux, jeux à l’extérieur etc.)

Si le temps est largement dépassé, vérifier que l’enfant ne s’isole pas. L’enfant a-t-il d’autres contacts que des contacts en ligne, cultive-t-il des hobbies?

Contrôler et limiter la consommation d’écrans; la responsabilité incombe aux parents. Même si les parents n’obtiennent jamais de réaction positive de la part des enfants/jeunes. Contrôler aussi l’utilisation des médias sur le téléphone portable.

Pendant la nuit, ranger le téléphone portable en dehors de la chambre à coucher.

Modifiez régulièrement le mot de passe WLAN, excluez les appareils des enfants du WLAN ou verrouillez le WLAN à certains moments.

Il existe des applications de contrôle qui permettent de coupler les téléphones portables. Pour Android: Google Family Link, Qustodio Parental Control. Pour iOS: Apple Screen Time, Google Family Link.

Savez-vous ce que fait votre enfant sur l’ordinateur ou le smartphone?

Surveiller l’historique Internet des enfants et verrouiller les sites Internet inappropriés (via le navigateur).

Si l’enfant consulte des contenus inappropriés: configurer des verrous de contenus pour les enfants sur Google et YouTube.

Vérifier quelles applications sont téléchargées sur le téléphone portable des enfants ou bloquer l’ouverture d’applications inappropriées (iOS, Android).

Avez-vous une bonne relation avec votre enfant? Existe-t-il une confiance mutuelle?

Parlez à votre enfant de ce qu’il vit sur Internet et dans les jeux. Montrez-vous ouvert et intéressez-vous à ses expériences avec les médias. Soyez un bon exemple!

Votre enfant reçoit-il ou envoie-t-il des contenus avec des photos de nu ou de sexe?

Informez les enfants et les jeunes que la loi est relativement stricte à ce propos: un enfant peut être jugé dès l’âge de 10 ans. Quiconque rend la pornographie accessible aux jeunes de moins de 16 ans, comme par exemple en diffusant des photos ou des films à caractère sexuel sur le chat de la classe, est passible de poursuites. Les choses se compliquent lorsque des mineurs se photographient nus ou lors d’actes sexuels, car ils produisent de la pédopornographie. Si l’enfant reçoit de tels contenus, il doit les supprimer immédiatement.

Si vous n’y arrivez plus seul, les centres ou services de consultation suivants pourront vous aider:

Le site Web de la plateforme nationale Jeunes et médias vous proposes des consultations près de chez vous: www.jeunesetmedias.ch.

Pour des conseils, des entretiens et de l’aide en cas d’urgence, nous recommandons: Elternnotruf (SOS parents): téléphone 0848 35 45 55, www.elternnotruf.ch.

Aide et conseils gratuits et anonymes 24 heures sur 24 de la part de Pro Juventute pour les enfants et les jeunes, par téléphone, SMS et chat: www.147.ch.

Conseil gratuit aux parents (hors frais téléphoniques) par téléphone au 058 261 61 61 ou en ligne sur projuventute-elternberatung.ch.

La Main Tendue propose des conseils gratuits par téléphone, e-mail et chat, 24 heures sur 24: www.143.ch.

Swisscom.ch/medienkompetenz fournit des informations relatives au quotidien numérique au sein de la famille.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lisez maintenant