Jury du Publifon All Star

 

Tanja Kammermann, 42

Corporate Journalist

Je me suis lamentée sur mon mal du pays, j’ai confessé des infidélités et j’ai fumé au chaud dans des cabines téléphoniques … Et je me réjouis de voir des idées de conversion créatives et extraordinaires.


Erich Stettler, 65

Ancien Graphic Designer Taxcards®

Durant ma carrière chez Swisscom, j’ai été le créateur de (presque) toutes les Taxcards®, au total environ 75. Et j’ai régulièrement assisté des touristes pour les aider à téléphoner.


Res Witschi, 47

Responsable de la durabilité chez Swisscom

Pour moi, le publiphone était le premier téléphone que je pouvais utiliser sans qu’une troisième personne puisse m’entendre… 😉


Thierry von Kaenel, 56

Solution Consultant Payphone Services

Responsable des relations commerciales avec les partenaires externes (Reinigungsfirma, Kassenleerung, SBB Immoblien, Post Immobilien),
Responsable analyses et reporting Publiphone
Responsable de la gestion des emplacements des cabines téléphoniques publiques de la Suisse romande (GE, FR, JU, VD, VS) et des relations avec les autorités communales.


Heike Bazak, 42

Directrice de l’archive PTT

J’ai une relation privée mais aussi professionnelle avec le publiphone: en privé, j’ai toujours une Taxcard® à la maison. À l’origine, je l’avais dans mon portefeuille en cas d’urgence. Cette Taxcard® a survécu jusqu’à ce jour, car désormais, elle a pour moi une valeur émotionnelle: pour certains appels téléphoniques que mes parents ne devaient pas entendre, j’utilisais un publiphone. Au niveau professionnel, je suis pour ainsi dire la gardienne du patrimoine publiphone. D’ailleurs, la cabine téléphonique publique est une invention suisse! En 1903, Louis Vanoni, responsable de la section technique du service télégraphique de Berne, inventa le premier appareil téléphonique auto-encaissant. En ce qui concerne les annuaires téléphoniques mis à disposition dans les cabines, nous en conservons un exemplaire par année et par région. Certains annuaires ont même un trou dans un coin par lequel ils étaient accrochés dans le publiphone. En tant que responsable de l’archive PTT, ma tâche est de mettre le passé et le futur en harmonie. Alors bien sûr, l’idée de créer par exemple une machine TARDIS style «Doctor Who» me semble une idée de conversion magnifique pour un publiphone. J’attends donc les idées de conversion avec impatience.