Mit Crowd Factoring Rechnungen vorfinanzieren: Andreas Braendle, Co-Founder und CEO Battere
5 min

Créer de la marge de manœuvre financière avec le crowd factoring (affacturage)

Les factures émises mais non réglées peuvent engendrer des problèmes de liquidité. Les entreprises qui ont besoin d’argent rapidement peuvent obtenir un préfinancement de leurs créances. L’affacturage devient de plus en plus simple, et de plus en plus apprécié, grâce à de nouvelles plate-formes en ligne. La solution idéale pour des start-up telles que Battere.

Les jeunes entreprises à la croissance rapide font souvent face à un manque de liquidités. En effet, des semaines, voire des mois peuvent s’écouler entre l’émission d’une facture et son règlement en fonction des délais de paiement des clients. Or ce laps de temps est susceptible de compromettre l’existence de l’entreprise même. Mais il est possible de se prémunir de retards et de défaillances de paiement. L’affacturage est l’instrument qui permet aux entreprises de préfinancer leurs créances découlant de livraisons de produits et de services.

L’affacturage est en réalité l’une des activités principales des banques. De nouvelles plate-formes en ligne agiles leur taillent désormais des croupières. L’une d’entre elles est Advanon, la première entreprise qui a automatisé et flexibilisé le financement de factures en Suisse. «Nous proposons aux PME un accès simple et rapide aux liquidités», affirme Daniel Abebe, le responsable du marketing.

Fondée il y a deux ans et lauréate de plusieurs prix, Advanon traite pratiquement l’ensemble des volumes d’affacturage en ligne en Suisse, une activité que la Haute école de Lucerne (HSLU) estime à 17 millions de francs. Le fait que ce montant n’atteignait même pas le million de francs il y a deux ans prouve à quel point cette forme de financement est devenue attractive. D’après les scientifiques, le boom n’en est qu’à ses débuts.

Place de marché en ligne pour les PME et les investisseurs

Advanon fait office d’intermédiaire entre les PME qui souhaitent préfinancer leurs factures, et les investisseurs, qui veulent investir des liquidités. Pour cela, l’entreprise doit exister depuis au moins un an et les factures doivent être émises à des entreprises et non à des particuliers.

Lors du premier contact, un relevé de compte bancaire et le bilan de l’exercice écoulé doivent être déposés. Suite à l’inscription, Advanon procède à un contrôle et établit une notation. L’entreprise peut ensuite télécharger ses factures ouvertes sur une plate-forme et définir le taux d’intérêt qu’elle est disposée à payer. L’argent est viré en quelques heures dès qu’un investisseur a donné son accord.

Le client typique d’Advanon est tourné vers la croissance, emploie entre dix et 50 collaborateurs et réalise un chiffre d’affaires compris entre un et dix millions de francs. Andreas Braendle, le directeur de Battere AG est l’un de ces clients. L’entreprise créée il y a trois ans loue des powerbanks mobiles à des kiosques qui les louent à leur tour à des clients qui souhaitent recharger leur téléphone portable ou d’autres appareils.

Powerbanks Battere et crowd factoring
Battere: du courant solaire pour les powerbanks, du crowd factoring pour le préfinancement.

Les formes traditionnelles de financement telles que les crédits bancaires ne convenaient pas à cette start-up dynamique. Andreas Braendle est tombé sur Advanon alors qu’il recherchait une méthode simple et flexible: «Nous avions justement besoin de cette rapidité et de cette simplicité pour que nous puissions améliorer nos liquidités et répondre à la demande croissante de nos batteries», déclare-t-il. Battere avait convenu de délais de paiement relativement longs avec ses clients et devait payer les salaires et d’autres dépenses de fonctionnement pendant cette période.

«Les investisseurs s’arrachent les factures»

Advanon accepte des montants de facture dès CHF 1000.–. Le montant moyen s’élève à CHF 20 000.– francs et certaines factures peuvent même atteindre CHF 400 000.–. Les créances sont avancées à hauteur de 90%. «Il faut un tampon si la facture est contestée», ajoute Daniel Abebe pour justifier la limite. Elle sert aussi à inciter le client à recouvrer l’argent auprès du débiteur.

Les intérêts et les frais sont en général plus bas dans le cas du crowd factoring qu’avec les crédits relais ordinaires. L’éventuel avantage financier de l’affacturage par rapport à un crédit conventionnel ne se matérialise toutefois qu’au travers des valeurs tirées de l’expérience issue de la comptabilité des débiteurs. Les intérêts, qui dépendent de la solvabilité, ainsi que les frais d’affacturage, qui peuvent se monter à 1% au total, sont déduits du montant de la facture déposée.

Les investisseurs sont souvent des personnes fortunées à la recherche d’alternatives aux placements ordinaires. La forte pénurie de placements est attestée par le fait que les factures trouvent généralement preneurs en moins de cinq minutes. «Les investisseurs s’arrachent parfois littéralement les factures», déclare Daniel Abebe. Des rendements moyens de 10% par an sont en effet tentants. Les investisseurs en assument toutefois entièrement le risque. Les pertes réalisées sur la plate-forme sont inférieures à 1%.

Advanon emploie désormais 35 personnes et compte 200 clients. Pour améliorer sa notoriété et sa réputation, l’entreprise cherche à se rapprocher d’établissements financiers établis et à mettre sur pied des partenariats avec eux. Des places de marché d’affacturage ont déjà été créées avec la Basellandschaftliche Kantonalbank (banque cantonale de Bâle-Campagne), la Hypothekarbank Lenzburg (banque hypothécaire de Lenzburg) et l’assureur Axa. Leur nom est tout un programme: elles s’appellent en effet Hypicash, KMUcash et Flexcash.

 

Image de titre: Andreas Braendle, cofondateur et CEO de Battere. Photo: Boris Baldinger

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Read now