La comptabilité en ligne comme service global
5 min

La comptabilité en ligne comme service global

La comptabilité – une tâche qui nécessitait beaucoup de travail manuel par le passé.

 

«Aimez-vous la comptabilité?» A l’exception peut-être des comptables professionnels, rares sont les personnes qui répondent par l’affirmative à cette question. La comptabilité reste pour la plupart une tâche nécessaire, mais répétitive et fastidieuse. Saisir les données des factures et des bulletins de versement, enregistrer les numéros IBAN, comptabiliser les paiements correctement – des opérations simples de prime abord, mais qui nécessitent pourtant une concentration intense. Car à la fin, tout doit être enregistré avec précision pour que l’entreprise ait un aperçu global des finances, mais aussi que tout soit conforme aux directives de l’administration fiscale.

 

La solution en ligne ne fait pas tout

Si l’on en croit l’Université d’Oxford, les comptables doivent s’attendre au pire. Selon l’étude «The Future of Employment», les comptables font partie des professions les plus susceptibles d’être remplacées par des logiciels. Ils arrivent à la 671e place sur les 702 formations professionnelles étudiées. Pour tous les non-comptables, cela signifie que les tâches comptables si mal aimées feront bientôt partie du passé.

Voilà un certain temps déjà que de nombreux fournisseurs font de la publicité pour les versions en ligne de leurs programmes de comptabilité. Des entreprises de logiciels telles que Abacus et Sage proposent des versions en ligne de leurs logiciels de comptabilité. Tout est inscrit via un navigateur et les données ne sont pas stockées sur votre propre ordinateur, mais dans le centre de calcul du fabricant de logiciel.

Ce système de comptabilité en ligne ne facilite pourtant que partiellement le travail. Il permet certes d’éviter d’investir dans un logiciel et du matériel informatique, et ne nécessite qu’un abonnement; c’est ce qu’on appelle le Software as a Service ou Cloud Service. Néanmoins, le travail effectif reste le même: numériser ou saisir des justificatifs, enregistrer correctement, puis comparer le tout avec le compte en banque. Le gain d’efficacité peut donc s’avérer décevant. Vous trouverez ici de plus amples informations sur la comptabilité en ligne, avec ses avantages et ses inconvénients.

 

Plus d’automatisation

Pour que la comptabilité apporte un tant soit peu de plaisir, encore faut-il que le fournisseur de Cloud Service assume aussi les tâches répétitives. RunMyAccounts remplit parfaitement ce rôle: il propose même un software de comptabilité en ligne pour la comptabilité personnelle. Sur demande, le fournisseur de service prend également en charge le traitement complet des justificatifs et la comparaison automatique avec la banque. Les postes ouverts sont par ailleurs continuellement contrôlés. On dispose ainsi d’une comptabilité actualisée quotidiennement, sans jamais avoir à enregistrer soi-même le moindre justificatif.

De plus, RunMyAccounts possède son propre service de traitement de justificatifs, composé de nombreux collaborateurs qui, sur la base de règles définies, s’occupent de l’enregistrement, contrôlent les données saisies automatiquement et, le cas échéant, complètent et comptabilisent ces dernières. L’entreprise la considère une «usine comptable». Il existe même, en collaboration avec la Poste, un service de numérisation qui permet de scanner les justificatifs entrants dans le centre de traitement du courrier, puis de les envoyer directement à l’usine comptable. La facturation est effectuée sur la base du nombre de justificatifs traités – actuellement, la pré-saisie automatique coûte CHF 2.90 par document.

Quant à l’offre de Bexio, un fournisseur suisse de logiciels en ligne pour entreprises, elle comprend un logiciel de comptabilité et permet la comparaison automatique avec le compte bancaire. Le système de e-banking de UBS y est étroitement intégré. Les interfaces sont aussi disponibles pour les clients de la Banque cantonale de Zurich et de PostFinance, d’autres banques devant suivre également. Avec Bexio, il est également possible de scanner les justificatifs lors de vos déplacements, grâce à une application pour smartphone – une solution idéale pour la saisie des notes de frais. Contrairement à RunMyAccounts, l’utilisateur est, avec Bexio, le principal responsable de la saisie des justificatifs. Par ailleurs, alors que les comptables et les fiduciaires de RunMyAccounts s’occupent des exigences constantes, Bexio offre un réseau de fiduciaires à travers toute la Suisse pour aider ses clients dans leur comptabilité.

 

Comptabilité bancaire

En collaboration avec Swisscom, Valiant a développé le portail financier BusinessNet. Il est doté d’un logiciel de comptabilité en ligne, d’un «cockpit financier» clair, du traitement de justificatifs dans un centre de traitement et d’un service en option de numérisation de justificatifs papier. Comme pour RunMyAccounts, les coûts sont fonction du volume: pour le traitement d’un justificatif électronique, il faut compter CHF 8.90, tandis que la numérisation coûte CHF 1.90 par document.

BusinessNet souligne une tendance actuelle dans le secteur bancaire: de nombreuses banques accordent à leur clientèle PME un intérêt accru et mettent à leur disposition des outils d’aide à l’administration financière en plus de la tenue de leurs comptes. Les trois fournisseurs mentionnés ont en outre un point commun: ils proposent non seulement de la «comptabilité en ligne», mais aussi des processus automatisés pouvant réellement contribuer à réduire la charge de travail des PME. Une sorte de «comptabilité en ligne 2.0».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lisez maintenant